Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 12:32

Je m’appelle Sophie, j’aï 23 ans et je vais vous raconter ma première expérience avec une autre femme, lors d’une colo alors que j’avais 16 ans.

Tous les ans mes parents m’inscrivaient à une colo et moi j’avoue que j’aimais cela, ca me donnait une impression de liberté.

C’est d’ailleurs lors d’une colo l’année d’avant que j’ai eu mon premier rapport sexuel à 15 ans avec un mec de 17 ans.

 

Depuis je dois dire que je profite au maximum du plaisir du sexe, j’adore.

Mes parents m’avait inscrit à une colo en montagne.

 

Le groupe était sympa il y avait des mecs assez cool mais un peu coincé, donc j’avoue que dès les premiers jours, je commençais à trouver le temps long et les premiers soirs, je me rappelle m’être masturbée pendant plusieurs nuits en repensant au dernier mec que j’avais eu.

Je suis du genre à me masturber deux à trois fois de suite jusqu'à épuisement les doigts emplis de cyprine.

Je sympathisais rapidement avec Coralie, une mono qui avait 26 ans, cool et assez jolie.

 

Je suis normale, pas canon, des petits seins 85, cheveux mi long et poids plume.

 

Coralie est un peu grande que moi, avec une poitrine plus développée, et des hanches un peu plus large mais un visage mignon et souriante et cheveux longs.

Tous les après midi c’était balade en montagne deux à trois heures de marche et un après midi je me foulais une cheville en sautant une rivière et je me fis un mal de chien.

 

Coralie se proposa de me soutenir pour le retour et je m’appuyais sur elle , on se tenait par les hanches de chaque coté et quelques fois selon le chemin sa main remontait pour mieux me tenir et de temps elle frôlait mon sein ou l’inverse sa main se posait sur mes fesses pour me retenir disait elle.

 

Je sais pas pourquoi mais cela m’électrisait à chaque fois, et je commençais à m’inquiéter pour moi, je me disais dans ma tète » t’es en manque de mec c’est pas possible ».

On a fini le trajet jusqu’à la colo ainsi et moi avec mes idées et mes chaleurs car cela m’excitait drôlement c’était du n’importe quoi !!

Arrivé la bas Coralie me dit, va dans ma chambre, je vais à la pharmacie chercher ce qu’il faut pour te soulager, je répondis ok et j’y allais.

Arrivé dans sa chambre, j’attendis debout appuyé contre un meuble et elle arriva quelques minutes après.

 

Elle me dit » allonge toi sur le lit tu seras mieux mais avant elle me dit enlève ton short et ton tee shit ils sont  plein de terre, tu vas salir les draps » et je m’étais pas rendu compte mais en tombant à la rivière j’avais de la terre partout sur mes vêtements.

Je l’enlevais donc le haut et elle se mit à genoux pour m’aider à enlever mes chaussures.

Puis sans me laisser le temps, elle déboutonna mon short fis glisser la fermeture éclair, et me baissa le short à mes pieds.

 

Cela me faisait drôle, son visage était à hauteur de mon pubis, elle est restée quelques secondes dans cette position les yeux rivés sur mon string, j’avais chaud et mes idées revenaient à la charge, surtout que j’avais un petit string dentelle assez transparent.

 

Elle me sourie et se releva en posant ses deux mains sur mes hanches, nos visages étaient proches puis elle me dit « allonge toi tu seras mieux »

 et je me retrouvais en string et soutien gorge allongée sur son lit, j’avais l’impression d’être un peu nue mais excitée, mes seins d’ailleurs me trahissaient car ils pointaient droit devant eux, je me mis à rougir.

 

Elle s’assit sur le lit et commence à me masser la cheville avec une pommade, tout en me regardant, je voyais son regard allant de mon entrejambe à mes seins puis nos regards se croisaient.

 

Ses mains sont douces sur ma peau, elle masse bien, elle me demande si ca fait du bien, je réponds que oui et j’insiste un peu en lui disant qu’elle masse bien,  et elle me répond que

 Oui et en plus elle me dit » j’aime masser « et son regard descend à nouveau sur mon entrejambe, que j’ai un peu écarté pour lui donner ma cheville, j’imagine qu’elle a une vue sur ma vulve et que ce n’est pas mon petit string qui doit cacher grand chose, j’ai très chaud, son regard me chauffe l’intérieur de mon bas ventre.

 

Mes seins pointent à m’en faire mal, ils sont durs, ses mains continuent de me masser la cheville et nos regards se croisent ,elle sourie puis elle pose ses yeux sur mes seins et elle me dit »avec des petits seins comme ca tu devrais les laisser à l’air libre ,moi à ta place je mettrais pas de soutien gorge » et je lui répond en bredouillant «  ah oui tu crois », « oui tu permet je vais te l’enlever ils sont à l’étroit la dedans » et elle lâche ma cheville, se redresse et passe ses mains dans mon dos ,je me soulève légèrement.

 

Ses doigts s’emparent de mon soutien gorge tandis que son visage est proche du mien, elle sourie et se penche, elle pose ses lèvres sur les miennes, je ne bouge plus, elle insinue sa langue dans ma bouche et en même temps je sens mon soutien gorge qui se détache libérant mes deux seins tendus.

 

Sa langue contourne la mienne, la titille, la cherche, elle me fouille la bouche, elle m’embrasse à pleine bouche tandis qu’une de ses mains se pose sur un de mes seins et en caresse la pointe.

 

Je me laisse faire et je découvre quelque chose de nouveau, j’aime j’adore

 

Tandis que nos bouches se collent, se touchent, sa main descend le long de mon ventre, caresse mon nombril et déjà je me tends vers elle lui offrant mon bassin de façon instinctive.

 

Je sens sa main se glisser sous mon string, ses doigts caresse mon pubis en triangle, mon cœur accélère puis elle pose son doigt tout en haut de mon sexe, à la croisée de mes lèvres, je gémis la bouche pleine de sa langue.

 

Son doigt contourne mon clito, fais des petits cercles tout autour provoquant des petites décharges de plaisir, elle pince doucement mon petit bouton et à chaque fois je resserre les jambes sur son doigt puis les relâche, elle lâche ma bouche et me regarde tout en activant son doigt, je gémis doucement de bonheur, elle sourie et me demande « tu aimes ? » je réponds en gémissant que ouuuuuuui j’adore en reprenant mon souffle, son doigt continue la torture, je lui dis que je vais jouir et la elle retire son doigt, je la regarde stupéfaite de me laisser en plan ainsi.

 

Elle sourie a nouveau puis sans me laisser le temps de respirer elle me tire mon string vers le bas, je soulève mon bassin et elle me l’enlève complètement et ajoute » je vais te donner du plaisir maintenant ».Je suis surprise car du plaisir je viens d’en prendre mais à l’aide de ses mains elle m’écarte les jambes et glisse sa tête entre.

 

Je tends mon bassin lorsque je sens sa bouche saisir entre ses lèvres mon clito, je m’accroche au drap de chaque coté et je gémis, elle aspire mon bouton puis le relâche et le reprend en bouche.

 

En même temps elle me glisse un doigt dans mon sexe humide, je mouille, entre deux aspirations elle lèche l’intérieur de mes lèvres, je décolle complètement, c’est bien meilleur qu’un joint, ses lèvres jouent avec mon clito et son doigt va et vient dans mon antre humide, elle pousse le vice à y glisser trois doigts, je suis étroite et la je décolle encore plus.

 

J’ai la tête en arrière le bassin tendu et offert, je sens son autre main se plaquer sur mes fesses

pour me soutenir, puis un de ces doigts se glisse dans la raie et se pose sur mon anus, je suis aux anges et je n’oppose aucune résistance lorsqu’elle me glisse son doigt dans mon petit trou, au contraire c’est l’apothéose, elle l’enfonce doucement en même temps que les trois doigts dans mon vagin. J’abaisse même mon bassin pour le faire pénétrer complètement.

 

Sa bouche continue de me sucer le clito et la je me sens partir vers le 7eme ciel, l’extase, mon corps frémit de toutes parts, le moindre cm2 de peau, je crois même que j’ai du perdre connaissance quelques secondes tellement c’était puissant, un orgasme comme j’ai jamais eu depuis d’ailleurs, les milles et une nuit.

 

 J’ai mis plusieurs minutes à reprendre mes esprits, elle continuait de me caresser de partout, j’avais plus mal à la cheville dans l’immédiat, je planais.

 

Au bout d’un moment elle m’a rhabillé tout en douceur et nous sommes allées rejoindre les autres au réfectoire, je vous avoue que toute la soirée j’étais ailleurs dans ma tête.

 

Toutes les nuits j’allais la retrouver et j’ai découvert ce plaisir féminin à deux.

 

J’aime aussi les hommes, d’ailleurs depuis cette expérience j’ai pris gout à la sodomie.

On peut dire que je suis bi ,je vous raconterais si vous le voulez comment j’ai initié à mon tour ma petite cousine au bonheur du sexe entre femme, un soir d’été au camping avec ma famille, rien que d’y penser je mouille déjà.

 

Laissez-moi des commentaires si vous avez aimé

bisss

 

Partager cet article

Repost 0
Published by john
commenter cet article

commentaires

jeab 03/12/2014 03:26

Tu ma fais bander

Liliane 18/04/2014 09:24


Bonjour, 


Excellent article! je me demande pourquoi Sophie n'a pas utilisé un sextoy http://www.loveandmag.com/category/conseils/godes-realistes-conseils/ pour l'occasion. 

Présentation

  • : Le blog de enviesoudaine.over-blog.com
  • Le blog de enviesoudaine.over-blog.com
  • : histoires vécues, actualité du moments...du plaisir quoi...récits des premières fois....
  • Contact

photo...jouissance

De l'émotion dans les Pornos

Recherche

photo...désir

Emmanuelle_Beart.jpg

photo..abandon

Sans_titre_-_12.jpg

photo ...envie

Katie_Holmes_061.jpg

photo... séduction

tumblr_ky9yofEU6S1qzppp7o1_500.jpg

photo...passion

De l'émotion dans les Pornos

Péchés Mignons