Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 15:02

Vous souvenez je suis en vacances à la neige dans un complexe hôtelier, un appartement et vous avez tous les services d’un hôtel ,avec hall ,standard, etc.. 

 

Chaque soir je vais dans le hall pour récupérer mes emails avec mon PC portable en Wifi et ce soir la j’étais tranquillement installé devant la cheminée avec un bon feu de bois.

 

La réception est sur la droite et j’entends la voix d’une femme qui demande à la réceptionniste si elle peut utiliser un ordinateur de la réception pour lire ses emails car son téléphone ne reçoit plus elle l’a cassé sur les pistes.

 

Je regarde discrètement et la je vois avec surprise que la jeune femme est ma compagne du bus celle qui s’est laissée caresser le long du trajet.(histoire précédente)

 

Elle est aussi charmante, en pull et jean cette fois, il y a plus la combinaison de ski ,et j’ai la confirmation qu’elle est sympa. Elle a deux petites bosses sous le pull, des petits seins, j’adore.

 

La réceptionniste lui répond que c’est pas possible par rapport aux données présentes dans les ordinateurs de la réception mais je l’entends lui proposer autre chose à voix basse et je ne comprends pas ce qu’elles disent.

 

Je continue à taper mes emails quand je vois apparaître deux pieds dans mon champ de vision, deux chaussures de femmes noires.

 

Je lève la tête et je la vois qui me sourie, elle me dit « je peux m’asseoir ? » je lui réponds par la positive et la voilà qui s’installe en face de moi.

« je vous êtes toute seule «  et elle me répond « oui il est resté dans l’appartement il regarde les jeux télévisés » ah je lui fait « c’est intéressant « ,elle me répond « si on veut » et elle me demande si elle peut utiliser mon ordi pour se connecter à sa boite mail, je lui réponds que c’est ok et je lui tourne le PC à travers la table basse.

 

Je l’observe tandis qu’elle pianote sur le pc ? Elle se connecte et tout en lisant ces emails elle me demande » vous avez lavé votre doigt ? » Et je lui réponds » et vous  vous avez lavé ce que j’ai touché ? »

elle lève la tête et me sourie « heureusement « me dit elle et elle se penche à nouveau sur l’ordi, je lui dit » c’est dommage » , sans lever la tête elle me demande «  quoi que je me suis lavée ? »

«  non pour votre homme «  et elle de me demander « quoi mon homme » et moi de répondre » de regarder la télé alors qu’il a une charmante femme à ses cotés il y a d’autres choses plus agréables à faire que regarder la télé » «  ah bon fait elle innocemment et quoi d’autres ? »elle n’a toujours levé la tête absorbé par ces emails.

 

« je pourrais vous montrer mais pas ici, cela serait gênant » et la elle lève la tête me sourie, et elle ferme l’ordinateur, « faut que je remonte, vous m’accompagnez ? » « avec plaisir » et je range mon ordi dans la sacoche puis on se lève et on se dirige vers les ascenseurs.

 

Elle appuie sur le 5eme moi je suis au 3ème mais je n’appuie pas sur le bouton ,elle me regarde sourie et rajoute «  vous n’êtes pas au 5eme non , ? je confirme en lui souriant à mon tour, non c’est vrai et juste avant la fermeture des portes une autre femme monte dans l’ascenseur et appuie sur le 6eme.

 

La femme est devant nous elle nous tourne le dos, et on est cote à cote, ma main droite se pose discrètement sur ses fesses, petites fesses d’ailleurs que je caresse à travers son jean.

 

Elle ne bouge pas mais ne conteste pas non plus, l’ascenseur s’arrête, nous sortons en laissant la femme derrière.

 

Les portes de l’ascenseur se referment et nous voilà tous les deux sur le pallier.

 

Je la prends par la hanche et la colle contre moi tandis que nos bouchent s’embrassent à pleines lèvres, elle pose ses deux mains sur mes fesses et se colle à moi.

 

Nos langues se lient et se délient, notre salive se mélange, j’ai une érection du tonnerre, elle se frotte à moi.

 

Elle se détache et me prends la main, elle me dit doucement « viens par la » et nous partons au fond du couloir, il a y un renfoncement ou est stocké les extincteurs, elle se colle contre le mur et je me colle à elle, nos bouches se relient à nouveau puis je soulève son pull, elle porte rien en dessous et je lui enlève complètement, on est inconscient avec son homme juste à coté dans l’appartement.

 

Elle a des petits seins que je saisi dans ma bouche, je lui mordille la pointe, elle gémit doucement tandis qu’elle s’attaque à ma braguette, elle défait les boutons de mon jeans, glisse une main dans mon short et empoigne à pleine main mon sexe bien raide, ses doigts sont fins et ils glissent jusqu’en bas de ma verge pour caresser mes testicules, mon jean tombe sur mes cuisses et elle baisse en même temps mon short, libérant mon sexe tendu comme un arc.

 

Puis sans me laisser le temps de réagir elle se met à genoux et avale d’un seul coup ma verge, je suis surpris  ,mon gland bute contre son palais elle le libère pour le reprendre complètement en bouche puis elle fait glisser mon gland le long de sa mâchoire sur le coté me donnant des frissons.

 

Je saisi sa tête entre mes mains et je la relève et tandis que nous bouches se lient à nouveau je défait à mon tour sa braguette, je lui baisse son jean et surprise elle porte rien en dessous non plus elle sourie tandis que je lui caresse l’entre jambe.

 

Elle est humide mon doigt se glisse entre les lèvres de son vagin comme dans le bus puis elle repousse ma main et me dit dans l’oreille « c’est pas ton doigt que je veux aujourd’hui, prends moi maintenant, viens »et elle saisi mon sexe pour le guider entre ses jambes, je me laisse faire et une fois le gland devant l’entrée de son vagin je remonte d’un coup de rein elle gémit tandis que je la pénètre, elle s’agrippe à mon cou et sa bouche collée à mon oreille me supplie de venir encore plus profond, j’agrippe ses fesses et je la plaque contre mon corps pour mieux la pénétrer.

 

Je rentre et je sort de son sexe dans un mouvement régulier m’enfonçant en elle de plus en plus fort ,et à chaque coup de butoir que je lui donne elle me dit « continue, plus fort ,viens fais moi jouir »,je continue ainsi jusqu'à la sentir de plus en plus fébrile, je prens beaucoup de plaisir, elle est étroite, douce humide comme un gant autour de mon sexe, un fourreau très chaud ,je fais durer le plaisir tellement c’est délicieux, elle gémit doucement mais de plus en plus vite jusqu’à l’orgasme « oh ouuuuuui oh ouuuuuuuui que c’est bon ahhhhaahhhh  «  je vais en elle de plus en plus rapidement jusqu’à jouir à mon tour.

 

Nous restons enlacés pendant plusieurs minutes, les deux sexes emboités ,le temps de reprendre nos esprits, puis nous nous rhabillons et  toujours avec le sourire elle me laisse devant l’ascenseur comme si de rien n’était, elle me dit «  a bientôt » et elle rentre dans son appartement.

 

Ah que la montagne est belle…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by john
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de enviesoudaine.over-blog.com
  • Le blog de enviesoudaine.over-blog.com
  • : histoires vécues, actualité du moments...du plaisir quoi...récits des premières fois....
  • Contact

photo...jouissance

De l'émotion dans les Pornos

Recherche

photo...désir

Emmanuelle_Beart.jpg

photo..abandon

Sans_titre_-_12.jpg

photo ...envie

Katie_Holmes_061.jpg

photo... séduction

tumblr_ky9yofEU6S1qzppp7o1_500.jpg

photo...passion

De l'émotion dans les Pornos

Péchés Mignons